Utilisez une solution applicative de gestion pour votre entreprise

Contact : 05 16 50 80 21 – Support : 05 86 07 77 77  – contact@ivelem.fr

Suivez-nous

CPF : concilier les souhaits du salarié et les besoins de l’entreprise

Le nouveau compte personnel de formation (CPF) a maintenant un peu plus d’un an, et depuis novembre dernier, tous les salariés ont accès à une application mobile qui leur permet de consommer leurs droits acquis (500 euros / an), en choisissant dans un catalogue de plus de 40 000 formations. Cette application va-t-elle augmenter l’utilisation du CPF ?

Selon la DARES, en 2018, seul 1,7% des salariés du privé s’était formé en utilisant le CPF, et dans la majorité des cas, il s’agissait de formations en langues ou en informatique, ou à l’obtention du permis B. Il est temps pour les RH de mettre à profit ce dispositif pour qu’il profite autant au salarié qu’à l’entreprise.

Un dispositif entre les mains du salarié

Le CPF vise à supporter l’évolution des compétences des salariés en fonction des besoins de l’entreprise. Il doit contribuer à développer la compétitivité et les activités de l’entreprise, tout en permettant aux employés de se former et donc de s’épanouir au sein de leur poste.

Toutefois, ce dispositif est aujourd’hui entre les mains du salarié, qui est donc dans la majorité des cas à l’initiative de l’action de formation (même si l’employeur peut refuser que la formation se fasse pendant ses heures de travail). Comment faire alors pour que ses desiderata soient alignés avec les objectifs de l’entreprise ?

Cela passe par une bonne communication et un dialogue approfondi avec ses salariés, pour bien comprendre les motivations de l’individu et le guider dans ses choix, tout en s’assurant qu’ils soient alignés avec la stratégie de l’entreprise.

L’entreprise doit guider le salarié

Rappelons que la loi du 5 mars 2014 interdit d’imposer au salarié d’utiliser les heures de son CPF pour les actions liées au Plan de Formation. Par contre, l’entreprise peut proposer des formations qualifiantes, et qui font donc partie d’un parcours plus long, qui nécessite une vraie réflexion. Les entretiens professionnels, obligatoires tous les deux ans, ne sont donc pas toujours suffisants pour définir avec le salarié les meilleurs parcours.

C’est en dialoguant avec vos salariés que vous pourrez comprendre leurs aspirations et définir avec eux les meilleures formations qui leur permettront d’aborder les postes visés avec de meilleurs atouts. Vous avez aussi tout intérêt à guider le salarié pour assurer que la formation choisie :

  • prépare bien à une certification,
  • est bien éligible au titre du CPF,
  • est délivrée par un organisme qui présente toutes les garanties d’expertise dans le domaine.

Un financement qui va évoluer

Autre point de discussion important avec vos salariés : le financement de l’action de formation. Le prix moyen d’une action de formation est de 1400 euros, or le crédit moyen des actifs est d’un peu plus de 1000 euros. Pour compléter, de multiples possibilités sont offertes, avec l’abondement par l’entreprise, bien sûr, mais aussi par les opérateurs de compétences (OPCO), la région, les chambres régionales des métiers, etc.

Sachez également que la négociation et le co-investissement employeur – salarié sont fortement encouragés par la loi « Avenir Pro » et la réforme du CPF, qui a notamment pour objectif de donner aux TPE et PME un meilleur accès à la formation.

Pour le moment, seul l’abondement par le salarié est possible sur l’appli mobile, mais l’entreprise peut lui proposer un remboursement sous forme de prime.

Dans tous les cas, il faut considérer le CPF comme un bon outil de développement des compétences, qui doit permettre au salarié de s’épanouir au sein de son poste, et donc de votre entreprise. A vous de l’aider à en tirer profit pour le bénéfice de tous, en faisant du CPF un véritable outil de stratégie RH.

Partagez l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Publications récentes

Contact

Vous avez besoin d’un renseignement complémentaire ? N’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.